traduire

Nature ....

" Il n'est pas nécessaire de courir le monde , de traverser océan et jungle pour sentir le charme des nuées , la sève des arbres , le langage des rivières et des nuits . "
Joseph Kessel

vendredi 30 mai 2014

Les Yeux ....




 
                           Le vieux et son chien



S'il était le plus laid
De tous les chiens du monde,
Je l'aimerais encore
A cause de ses yeux.

Si j'étais le plus laid
De tous les vieux du monde,
L'amour luirait encore
Dans le fond de ses yeux.


Et nous serions tous deux,
Lui si laid, moi si vieux,
Un peu moins seuls au monde
à cause de ses yeux .


Pierre Menanteau 1895 - 1992


















 








mercredi 28 mai 2014

Trace ......

Elle ne faisait que passer

Doucement , sans bruit ,

Mais sa trace l'avait révélée

Au regard inquisiteur du jardinier !






dimanche 25 mai 2014

Bonne fête les Mamans ...

 


Sur chaque fleur que j’ai cueillie,
  Ma bouche, un instant s’est posée.
Ainsi pour toi, Maman jolie,       
J’ai fait un bouquet de baisers....

 Vio Martin
 
 
 
 
 
 
 
Que les Mamans soient près de nous ou dans notre cœur , les mots sont les mêmes.
 
 
 
Douce journée ...
 
 
 


jeudi 15 mai 2014

Le merle ....





                               Le merle

Un oiseau siffle dans les branches
Et sautille, gai, plein d'espoir,
Sur les herbes, de givre blanches,
En bottes jaunes, en frac noir.

C'est un merle, chanteur crédule,
Ignorant du calendrier,
Qui rêve soleil, et module
L'hymne d'avril en février.

Lustrant son aile qu'il essuie,
L'oiseau persiste en sa chanson ;
Malgré neige, brouillard et pluie,
Il croit à la jeune saison.

Il gronde l'aube paresseuse
De rester au lit si longtemps ;
Et, gourmandant la fleur frileuse,
Met en demeure le printemps.

                          Théophile Gautier



jeudi 1 mai 2014

Un instant de bonheur



 




Cloches naïves du muguet
Carillonnez ! car voici Mai !

Sous une averse de lumière,
Les arbres chantent au verger,
Et les graines du potager
Sortent en riant de la terre.

Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet !

Les yeux brillants, l’âme légère,
Les fillettes s’en vont au bois
Rejoindre les fées qui, déjà,
Dansent en rond sur la bruyère.

Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet.!


Maurice Carême