traduire

Nature ....

" Il n'est pas nécessaire de courir le monde , de traverser océan et jungle pour sentir le charme des nuées , la sève des arbres , le langage des rivières et des nuits . "
Joseph Kessel

samedi 3 novembre 2018

Toussaint ....





Voici venu le temps où les feuilles jaunies

Jonchent le sol boueux de leurs débris épars --

Dans le ciel alourdi de brumes infinies

Les lugubres corbeaux chantent de toutes parts.



C'est le temps où chacun rend un culte pieux

A ceux qu'il a connus quand ils étaient sur terre,

Où l'âme cherche une âme et scrute en vain les cieux...

Le temps qui voit fleurir le morne cimetière.



O Vivants d'autrefois, qui n'êtes que des ombres

En un monde inconnu jaloux de son secret,

Savez-vous que mon cœur empli de pensers sombres,

Garde de votre mort un éternel regret ?



O Morts, par qui nos jours s'écoulèrent si doux,

Nous vous gardons encor le meilleur de nous-même

Puisqu'aux heures de deuil qu'obscurcit un ciel blême

Nos souvenirs vous font vivants auprès de nous !...


Narcisse Sellier (1886-1966)










lundi 15 octobre 2018

Noble portrait ...


Apprenez à écouter ce que votre cheval murmure à votre oreille.

Elizabeth de Corbigny





Le respect du cheval, c'est la fondation de la liberté

Alexis Gruss




samedi 6 octobre 2018

Matin d' Octobre ....





Matin d'Octobre


C'est l'heure exquise et matinale
Que rougit un soleil soudain. 
A travers la brume automnale 
Tombent les feuilles du jardin.

Leur chute est lente. Ou peut les suivre 
Du regard en reconnaissant
Le chêne à sa feuille de cuivre, 
L'érable à sa feuille de sang.

Les dernières, les plus rouillées, 
Tombent des branches dépouillées : 
Mais ce n'est pas l'hiver encor.

Une blonde lumière arrose 
La nature, et, dans l'air tout rose,
On croirait qu'il neige de l'or.

François Coppée (1842-1908)




samedi 8 septembre 2018

Insouciance ....




Goutte de lumière

Si vous saviez ce qu'il y a
Dans l'œil sans fond d'un petit chat,
Qu'il soit jaune, vert ou lilas
Vrai, vous n'en reviendrez pas !
On y voit des oiseaux de lune,
Des palais de laine et de lait,
Le sphinx émergeant de ses lunes,
Et des ballets ultraviolets.
Sur des bassins d'une eau sans rides,
S'épanouit la fleur de lotus
Tandis qu'une main translucide
Peint des soleils sur papyrus.
Tout l'univers est reflété
Dans cette goutte de lumière
Qui ouvre sur l'éternité
Ainsi qu'un hublot sur la mer.

Marc Alyn




samedi 1 septembre 2018

La cloche a sonné ....



C'est la rentrée

Cartable nouveau,
Joli manteau.
Livres, cahiers
Et beau plumier ...
Cloche a sonné,
Un gros baiser,
Il faut y aller :
C'est la rentrée !

Christian MERVEILLE 


lundi 27 août 2018

Anniversaire ....

Il y a 5 ANS , je créais ce blog à l'occasion de la naissance de ma première petite fille Nolwenn, clic .

Aujourd'hui Nolwenn a 5 ANS ............... et mon blog aussi .

Il est devenu le messager d'instantanés que le regard surprend au hasard de ses découvertes . 

Il a grandi grâce à vos visites amicales et encourageantes , un immense merci à vous tous .

Et Nolwenn , avec son espièglerie habituelle , vous " montre " son âge !





Et à 5 ANS , que se passe-t-il ? Une belle petite quenotte bouge !!!!




Le règne de la petite enfance est  fleuri  de jolis rêves qui éclatent peu à peu comme les bulles de savon.

Je vous souhaite une belle journée .






jeudi 23 août 2018

Concours ....

" Le succès n’est pas la clé du bonheur. Le bonheur est la clé du succès. Si vous aimez ce que vous faites vous réussirez. "

                                      Albert Schweitzer





mercredi 1 août 2018

Le chardon ....




C’est en été mêlé aux champs de céréales
Que fleurit le chardon aux épines redoutables
N’ayant les riches parfums des beautés Orientales
Ni les couleurs ni la soie douce de leurs pétales
N’étant pas sans épine comme la rose Bengale
Cette plante intrusive ne plaît guère qu’aux ânes
Au gai chardonneret ainsi qu’aux papillons

Alain  Hannecart








vendredi 27 juillet 2018

mardi 5 juin 2018

Balade en Périgord ....

Dandinant
Cacardant
Dans la nature paisible et ensoleillée
Elles vont par les chemins
Sous le regard vigilant de l'aînée.