traduire

Nature ....

" Il n'est pas nécessaire de courir le monde , de traverser océan et jungle pour sentir le charme des nuées , la sève des arbres , le langage des rivières et des nuits . "
Joseph Kessel

samedi 28 mars 2020

Incognito ....




" J'ai fait à pied de longues routes,
Marchant la nuit, craignant les voix,
Plus rempli d'ombres et de doutes
Que la bête fauve des bois. "

........

Victor  Hugo ( le vagabond )




jeudi 26 mars 2020

Enfarinement ....




" Le bonheur pour une abeille ou un dauphin est d'exister .Pour l' homme, c'est de le savoir et de s'en émerveiller . "

                                 Jacques-Yves Cousteau


lundi 16 mars 2020

Présence discrète ....

Prenons la vie à reculons !

Vous connaissez la noisette , aussi appelée aveline .





Mais pour avoir des noisettes , il faut des fleurs .

Chez le noisetier , les fleurs sont unisexuées ( mâles ou femelles ) et portées par le même arbre.

C'est le vent et non les insectes qui transporte le pollen pour assurer la fécondation des fleurs femelles.

Les châtons MÂLES sont portés sur le bois de l'année précédente.





Et la fleur femelle , la connaissez vous ?


Les fleurs femelles sont regroupées en une inflorescence contenue dans un bourgeon mixte ( fleurs et feuilles ) à ébauches florales terminales .

Seuls les stigmates des fleurs apparaissent au sommet du bourgeon en une houppe rouge.

Le bourgeon ne s'ouvrira pas pour libérer les fleurs. La fécondation se fera par le dépôt de pollen par le vent sur les stigmates rouges.
























Le nom "Noisetier" est apparu au XVIe siècle. Le nom latin, Corylus avellana, évoque la région montagneuse d'Aveline, en Italie, où abonde le noisetier. Le noisetier serait une des rares espèces de l'ère secondaire (- 70 millions d'années) à avoir survécu jusqu'à nos jours.




Belle semaine malgré les restrictions !




dimanche 1 mars 2020

Premier sourire du printemps ....




Tandis qu'à leurs oeuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars, qui rit malgré les averses
Prépare en secret le printemps.

....

Puis lorsque sa besogne est faite,
Et que son règne va finir,
Au seuil d'avril tournant la tête,
Il dit : "Printemps, tu peux venir !"


Théophile Gautier