traduire

Nature ....

" Il n'est pas nécessaire de courir le monde , de traverser océan et jungle pour sentir le charme des nuées , la sève des arbres , le langage des rivières et des nuits . "
Joseph Kessel

samedi 7 décembre 2019

Le sabot de Noël ....






« L’homme se relevait et allait s’en aller lorsqu’il aperçut au fond, à l’écart, dans le coin le plus obscur de l’âtre, un autre objet. Il regarda, et reconnut un sabot, un affreux sabot de bois le plus grossier, à demi brisé et tout couvert de cendre et de boue desséchée. C’était le sabot de Cosette. Cosette, avec cette touchante confiance des enfants qui peut être trompée toujours sans se décourager jamais, avait mis, elle aussi, son sabot dans la cheminée. C’est une chose sublime et douce que l’espérance dans un enfant qui n’a jamais connu que le désespoir. Il n’y avait rien dans ce sabot. L’étranger fouilla dans son gilet, se courba et mit dans le sabot de Cosette un louis d’or. Puis il regagna sa chambre à pas de loup. »

                             Les Misérables - Victor  Hugo






samedi 17 août 2019

Apprentissage ....

Création à 4 mains 






Les Mains ,

Aimez vos mains afin qu'un jour vos mains soient belles,
Il n'est pas de parfum trop précieux pour elles, 
Soignez-les. Taillez bien les ongles douloureux, 
Il n'est pas d'instruments trop délicats pour eux.

......

Il circule un printemps mystique dans les veines 
Où court la violette, où le bluet sourit ; 
Aux lignes de la paume ont dormi les verveines ; 
Les mains disent aux yeux les secrets de l'esprit.

Les peintres les plus grands furent amoureux d'elles, 
Et les peintres des mains sont les peintres modèles.

......

Les mains sont l'homme, ainsi que les ailes l'oiseau ; 
Les mains chez les méchants sont des terres arides ; 
Celles de l'humble vieille, où tourne un blond fuseau, 
Font lire une sagesse écrite dans leurs rides.


......

Les plus belles parfois font le plus noir métier, 
Les plus saintes étaient les mains d'un charpentier.

......

Servez vos mains, ce sont vos servantes fidèles ; 
Donnez à leur repos un lit tout en dentelles.

......

Et vous, dites, ô vous, qui, détestant les armes,
Mirez votre tristesse au fleuve de nos larmes,
Vieillard, dont les cheveux vont tout blancs vers le jour,
Jeune homme, aux yeux divins où se lève l'amour,
Douce femme mêlant ta rêverie aux anges,

Le coeur gonflé parfois au fond des soirs étranges,
Sans songer qu'en vos mains fleurit la volonté,
Tous, vous dites : « Où donc est-il, en vérité,
Le remède, ô Seigneur, car nos maux sont extrêmes ? »

- Mais il est dans vos mains, mais il est vos mains mêmes.


Germain  Nouveau
1851 - 1920



vendredi 19 juillet 2019

Maman .... !


" Maman j'ai besoin de toi 
Maman amour aime-moi 
Maman prends-moi dans tes bras
 Maman amie aide-moi.”
Gérard Lenorman



jeudi 11 juillet 2019

La cigale ....


LA CIGALE

Le soleil fendille la terre,
Aucun bruit ne trouble les champs ;
On n'entend plus les joyeux chants
Des oiseaux  qui chantaient naguère.
Tous par la chaleur assoupis
Sous les buissons se sont tapis.
Seule une cigale est sur l'aire.

Son ventre sonore se meut ;
Sur une gerbe elle est posée ;
Seule elle n'est point épuisée
Par l'astre à l'haleine de feu.
Et la chanteuse infatigable
Jette dans l'air brûlant et bleu
Sa ritournelle interminable.

Marcel PAGNOL



lundi 1 juillet 2019